1. Accueil
  2. > Article de Blog

Comment bien choisir sa complémentaire santé

Par la rédaction _ Mise à jour le vendredi 06 juillet 2018 à 15:00:32 (UTC)


Pourquoi une bonne mutuelle santé est-elle indispensable ?

Malgré l'obligation des employeurs de fournir une complémentaire santé collective à leurs salariés, nombreux sont les salariés préférant s'assurer individuellement. En effet, la couverture collective obligatoire doit comporter un socle de garanties minimales (le "panier de soins" minimum), qui s'avère parfois insuffisant. Par ailleurs, l'employeur n'est pas tenu d'assurer les ayants droit (le conjoint et les enfants). De son côté, le conjoint peut lui-même déjà bénéficier d'une complémentaire santé couvrant ses ayants droit. Un arbitrage sera alors nécessaire au sein du couple (notamment si l'un des conjoints bénéficie d'un contrat "mutuelle Madelin, permettant de couvrir l'ensemble de la famille selon un prix fixe, indépendant du nombre de membres).

Les niveaux de garanties conditionnent le Remboursement Mutuelle. En général, le premier niveau suffit pour les soins courants et l'hospitalisation, à condition de respecter le parcours de soins coordonnés et d'éviter les consultations avec dépassements d'honoraires. Attention aussi aux remboursements de la pharmacie, celui-ci n'est obligatoire que pour les médicaments pris en charge à 65% par l'Assurance maladie. Les autres niveaux de garanties proposent une prise en charge notamment des dépassements d'honoraires médicaux ou chirurgicaux, ainsi que des remboursements pour les lunettes et les prothèses auditives. Certains actes peuvent également être pris en charge comme les séances d'ostéopathie. Enfin des options peuvent exister pour l'hospitalisation (chambre individuelle).

Comment choisir les options de sa mutuelle santé ?

Une analyse préalable de sa propre consommation de soins donne la possibilité de choisir au mieux sa complémentaire et permet de savoir comment se faire rembourser par la mutuelle de façon optimale. Il faut pour cela noter la fréquence des soins, leurs types et leurs tarifs. Un calcul annuel même approximatif, va permettre de dégager le reste à charge : ticket modérateur, dépassements d'honoraires et éventuellement forfait journalier hospitalier en cas d'affection connue et récurrente.

Les tarifs sont fixés selon des critères très variables. Ainsi certaines mutuelles de fonctionnaires opèrent une facturation proportionnelle au salaire ou à la pension de retraite. Les autres pratiquent une tarification en fonction de l'âge, justifiée par une consommation des garanties qui augmente, notamment en raison d'un allongement de la durée de vie qui majore le risque santé. Enfin des critères géographiques peuvent intervenir : en Île-de-France et en PACA les dépassements d'honoraires sont fréquents.