1. Accueil
  2. > Article de Blog

Comment choisir sa protection auditive pour musicien

Par la rédaction _ Mise à jour le vendredi 06 juillet 2018 à 15:00:32 (UTC)


Préserver son acuité auditive

Les musiciens professionnels sont régulièrement exposés à des volumes sonores supérieurs à 80 dB. Ce dépassement n'est pas l'apanage des musiques électriques : les orchestres symphoniques peuvent ainsi attendre 110 dB en fortissimo. Le seuil de 80 dB correspond à une réalité physiologique : un réflexe auditif, touchant les deux oreilles même si une seule est exposée à un son fort, va susciter la contraction de muscles de l'oreille interne moyenne afin de rigidifier la chaîne des osselets pour atténuer le son transmis à l'oreille interne.

Cependant, ce réflexe protecteur est transitoire et n'est pas maintenu dans la durée, de plus la diminution de l'intensité sonore n'est que de 15 dB. Pour des professionnels de la musique exposés de façon quasi-quotidienne à de fortes intensités, il faut donc envisager une protection auditive.

Les solutions pour préserver son audition

Les bouchons en mousse sont plutôt réservés à des utilisations en milieu bruyant et de façon plus anecdotique aux festivals de musique électrique. Pour conserver une qualité de réception auditive compatible avec l'exécution musicale, la première intention est le bouchon en silicone. Les notes restent clairement définies contrairement aux bouchons en mousse. Les bouchons en silicone sur mesure avec filtre remplaçable sont une bonne solution pour une utilisation quotidienne.

Les protections électroniques sont un must dans la mesure ou elles réalisent un filtrage adaptatif en fonction de l'intensité sonore. Solution onéreuse, elles offrent un confort d'utilisation inégalée. Il n'est pas besoin de les enlever pour une conversation par exemple, car le filtrage s'estompe en l'absence de sons intenses.